projet
27 octobre 2015

Un championnat de tennis de table féminin a récemment « jailli » sur l’Île de la Réunion !!!
Description

C’est une grande première pour cette saison 2015-2016 ! Ce championnat féminin vient d’être créé à l’initiative de la Ligue, et plus particulièrement grâce à deux féminines licenciées à la Réunion, Mme Alliot-Michoux Isabelle  et Mme Cuvelier Canor Audrey, car jusqu’à présent les jeunes filles et les dames n’avaient accès qu’à un championnat mixte donc essentiellement masculin……

Une initiative...de FEMMES…pour…LES FEMMES !!!

Le tennis de table n’est pas le plus rebutant des sports pour la gent féminine. Pas le plus machiste non plus.

C’est encore l’une des rares disciplines où l’on peut jouer en mixte. D’ailleurs, il est fini le temps où les dames devaient porter des polos trop moches et trop larges.

 

Désormais, elles ont droit leur maillot cintré, épousant la silhouette et n’égratignant pas leur féminité. Pourtant, les statistiques ne plaident pas en leur faveur :

Nationalement, le pourcentage de femmes sur le nombre de pongistes est inférieur à celui des pêcheurs ou des boulistes. Un souci de valorisation de la pratique et ce, depuis les catégories jeunes.

Là où l’on choisit généralement de prendre sa première licence.Mais petit à petit, on y vient. La Ligue réunionnaise a constaté depuis deux ans et demi, une progression en ce sens.

Cinq clubs ont décidé de participer et de relever le défi d’aligner trois filles parmi leurs licenciées pour les cinq journées prévues.

Ce championnat se jouera sur une seule phase étalée sur toute la saison  afin de ne pas trop alourdir le calendrier et les filles pourront continuer de jouer dans le championnat mixte :

sans qu’il y ait de brûlage à la clé.

Ces cinq clubs sont répartis harmonieusement sur toute l’île, puisqu’il y aura l’Est représenté par le club de la Cressonnière, le Nord avec le club des Aiglons d’Orient, l’Ouest avec celui de la Possession qui alignera deux équipes et le Sud avec les clubs du Tampon et celui de Petite île.

Sur les quelques 500 licenciés, elles étaient 8% de filles en 2012. Les voilà proches des 18% désormais.

« Il n’y a pas eu de politique miraculeuse, explique Jean-Marc Jacques, le président de la LRTT ».

« On a mis en place un système de parité dans les sélections et surtout, développé le travail auprès des jeunes » …

Mieux : Ce premier championnat exclusivement féminin a démarré « comme une balle » début octobre 2015.

 

La vague Jeux des Îles

Une institution qui espère surfer sur la vague des médailles récoltées lors des derniers Jeux des Îles. Dans l’épreuve par équipe ainsi qu’en double, les Réunionnaises avaient obtenu l’argent, tout comme Audrey Picard en individuel. Muriel Rivière avait, elle, raflé l’or en double mixte. Des performances qui avaient ouvert à deux d’entre elles, Muriel Rivière et Cloé Santanon, les portes du classement mondial.

"Maintenant, ce serait bien qu’elles y restent et pour ça, il faut qu’elles participent à d’autres tournois internationaux", s’enthousiasme Jean-Marc Jacques qui planche autant sur le développement de l’élite que sur celui d’un vivier important.

Le principal objectif maintenant, c’est de s’entraîner et préparer activement la saison suivante. En sachant que l’année sera bien remplie.

Nous ne pouvons que souhaiter un vrai succès à ce championnat qui devrait permettre en lien avec d’autres actions de promouvoir et développer le tennis de Table chez les filles de l’Ile de la Réunion et d’en faire dans les années prochaines un championnat à part entière.

C’est certain : Les filles se sont mises à table et c’est bien parti pour durer…

Photos
L'auteur du projet

Morgane

Documents
Voter